En 2009, à la demande de la municipalité qui désirait fédérer toutes les associations santécoises autour d’un évènement, l’association « Laouen » avait organisé, le dimanche de la Pentecôte, la première édition de la fête du sable et du vent qui, sous un soleil splendide, avait rencontré un succès populaire incontestable avec une estimation de 5000 personnes sur le site du Dossen l’après-midi et un concert, le soir, avec « Les têtes molles », « les babouches galactiques » et « Red Cardell », à guichet fermé dans la salle omnisport.

En 2010, malgré un programme alléchant, le bilan de fréquentation est difficile à établir car la fête avait été couplée avec le trail « Roscoff to Roscoff » dont la majeure partie de l’épreuve se déroule à Santec. La fraiche météo avait, en plus, perturbé les animations sur la plage, le concert des « Gabiers de l’Odet » et le fest-noz initialement prévu.

En 2011, la fête du sable et du vent devient la fête du sable, du vent et de la mer. Le programme est chargé avec des animations et des spectacles autour de ces trois éléments. Hélas, Eole nous joue un sale tour et, alors que tout est prêt, le président, par mesure de sécurité, annule toute la partie extérieure de la fête. Restera l’exposition de peinture dans la chapelle du Dossen qui accueillera près de 800 visiteurs dans la journée et les concerts (« The Addictors », « Groove Boys » et « Krepo ») dont le public sera de seulement 120 personnes.

En 2012, la voilure est réduite et, pour ne pas proposer toujours la même chose, il est décidé de mettre le thème du sable en avant et de ne pas faire de concert en soirée. Le public, à nouveau, estimé à 5000 personnes,  aura admiré le travail de sculpteurs professionnels qui réalisaient leurs œuvres en sable et les démonstrations de quelques cervolistes venus découvrir le site en prévision de l’édition 2013.

 

Pour cette 5ème année, le thème principal est le vent. Dès le samedi, dans un ciel parfaitement bleu, les cervolistes font évoluer leurs engins alors que les bénévoles s’activent à mettre en place la fête pour le lendemain. Mais le dimanche, le temps est gris et froid et le public, environ 3000 personnes, passe regarder les cerf-volants et les sculpteurs sans participer aux animations et aux jeux proposés par le comité.



Notre page